Démarche

Son travail se nourrit de l’étude approfondie des plus beaux instruments de la lutherie italienne du XVI au XVIIIe siècle. Réaliser des copies a longtemps été une voie privilégiée de cette étude, mais la redécouverte progressive des principes qui régissent cet art lui permet de se les approprier, de les interpréter et de créer des instruments de caractère ayant une sonorité et une liberté de style proche de l’esprit des maîtres qu’il admire.
La musique et la matière sonore sont au centre de son travail de luthier. Il aime les échanges fréquents qu’il a avec ses clients les musiciens et c’est à leur contact que son travail prend tout son sens et que se nourrit son expérience. Les musiciens trouvent à son côté une oreille attentive nourrie par des années de pratique.
Il est membre de l’EILA, l’Entente Internationale
des Luthiers et Archetiers et de l’ALADFI, l’Association des Luthiers et Archetiers pour le Développement de la Facture Instrumentale. Il participe activement aux échanges fructueux entre collègues luthiers, scientifiques et musiciens, dans les nombreux sujets de recherches concernant cet art ancien de la lutherie du quatuor.
Il a ainsi participé en tant que conférencier ou enseignant aux rencontres de la « British Violin Making Association » à Dartington, aux ateliers de lutherie de « Oberlin Violin Making Workshop » aux USA, aux conférences de l’ALADFI, à l’école de lutherie de Santiago de Queretaro au Mexique, à la « Australasian Violin Making Conference » en Australie et au Symposium des luthiers polonais à Poznan.